Ingénieur(e)s des ponts, des eaux et des forêts - (IPEF - concours interne à caractère professionnel)

publié le 21 décembre 2020 (modifié le 20 septembre 2021)

30. Ingénieur(e)s des ponts, des eaux et des forêts - (IPEF - concours interne à caractère professionnel)

  NATURE

Voie d’accès : concours interne

Catégorie statutaire : A +

Session : 2022

Ouvert aux ressortissants UE : non

Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

Le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts relève des ministres chargés de l’agriculture et du développement durable.

Les ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts participent, sous l’autorité des ministres compétents, à la conception, à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques publiques, notamment dans les domaines relatifs :

- Au climat, à la demande énergétique, à l’aménagement et au développement durable des territoires, au logement et à la ville, aux transports, à la mise en valeur agricole et forestière, à la gestion et à la préservation des espaces et des ressources naturelles terrestres et maritimes, à l’alimentation et à l’agro-industrie, à la recherche, à l’enseignement et à la formation.

Ils ont vocation à exercer des fonctions de direction, d’encadrement, de contrôle, d’inspection, d’étude, d’expertise, d’évaluation des politiques publiques, d’enseignement et de recherche, y compris dans les organismes internationaux.

Ils assurent toute autre mission de nature scientifique, technique, administrative, économique ou sociale qui peut leur être confiée par tout ministre.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Pour concourir, le candidat doit remplir les conditions suivantes :

1) Appartenir à l’un des corps suivants :

  • ingénieurs de l’agriculture et de l’environnement
  • ingénieurs de recherche du ministère chargé de l’agriculture
  • ingénieurs de recherche des établissements publics placés sous tutelle des ministres chargés de l’agriculture ou du développement durable
  • ingénieurs des travaux publics de l’État
  • ingénieurs des études et de l’exploitation de l’aviation civile
  • ingénieurs des travaux de la météorologie
  • ingénieurs des travaux géographiques et cartographiques de l’État

2) Conditions d’ancienneté :

Justifier obligatoirement, au 1er octobre de l’année du concours de cinq ans au moins de services effectifs en position d’activité ou de détachement dans l’un ou plusieurs de ces corps.

Les cinq années sont appréciées à compter de la date de titularisation dans le corps (hors années d’école). La durée du service national actif effectivement accompli ou le temps effectif de volontariat civil viennent en déduction de la durée des services exigée.

3) Être à la date des épreuves : en activité ou en détachement

Attention : Nul ne peut se présenter plus de trois fois au concours interne à caractère professionnel d’IPEF.

Calendrier-2022-IPEF-10
Ouverture des télé-inscriptions (à 12 heures, heure de Paris) 20 décembre 2021
Clôture des télé-inscriptions(à 12 heures, heure de Paris) 28 janvier 2022
Écrits 17 mars 2022
Résultats admissibilité à compter du 26 avril 2022
Dossier RAEP 17 mai 2022
Oraux 13 au 17 juin 2022
Résultats d’admission à compter du 20 juin 2022

Attention, chaque candidat inscrit à l’épreuve écrite d’admissibilité constitue un dossier de reconnaissance de son expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexe de l’arrêté d’organisation du 3 décembre 2009 modifié.

La date retour de ce dossier est fixée au 18 mai 2021.

INSCRIPTIONS

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret statutaire n° 2009-1106 du 10 septembre 2009, modifié, portant statut particulier du corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts.
  • Arrêté du 23 septembre 2016 modifiant l’arrêté du 3 décembre 2009 fixant les modalités d’organisation, la nature et le programme des épreuves des concours d’ingénieurs-élèves des ponts, des eaux et des forêts, du concours externe sur titres et travaux et du concours interne à caractère professionnel pour le recrutement dans le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts.
  • Arrêté du 18 décembre 2020 autorisant au titre de l’année 2021 l’ouverture d’un concours interne à caractère professionnel pour l’accès au corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts.
  • Arrêté du 02 février 2021 (format pdf - 77.4 ko - 04/02/2021) fixant, au titre de l’année 2021, la composition du jury du concours interne à caractère professionnel d’accès au corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts.
  • Arrêté du 1er mars 2021 fixant le nombre de postes offerts au titre de l’année 2021 aux recrutements dans le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

2020

2019

  • Rapport du jury (format pdf - 384.3 ko - 25/09/2019)
  • Note de problématique :
    • 1 (format pdf - 21.2 Mo - 05/01/2020) (document numérisé)
    • 2 (format pdf - 18.2 Mo - 13/03/2020) (document numérisé)

2018

2017

RÉSULTATS
admissibilité ou admission

  CARRIÈRE

Le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts comporte trois grades :

– le grade d’ingénieur général qui comprend une classe exceptionnelle comportant un échelon unique et une classe normale comportant trois échelons ;

– le grade d’ingénieur en chef qui comprend sept échelons ;

– le grade d’ingénieur qui comprend dix échelons.

Peuvent être nommés au grade d’ingénieur en chef les ingénieurs comptant, en position d’activité ou de détachement, au moins six années de services à compter de leur titularisation dans le grade d’ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. Peuvent également être nommés ingénieur en chef les ingénieurs ayant au moins trois ans d’ancienneté dans le 10e échelon de leur grade.

Peuvent être nommés au grade d’ingénieur général de classe normale les ingénieurs en chef ayant atteint le 5e échelon de leur grade depuis au moins un an et comptant au moins quinze années de services en qualité de fonctionnaire de l’État en position d’activité ou de détachement, dont sept au moins dans le grade d’ingénieur en chef ou en qualité de directeur d’administration centrale.

Peuvent être nommés à la classe exceptionnelle de leur grade, les ingénieurs généraux de classe normale comptant au moins trois ans d’ancienneté dans le 3e échelon de cette même classe.

Le nombre des ingénieurs généraux de la classe exceptionnelle représente au maximum le tiers de l’ensemble des ingénieurs généraux du corps.