Ingénieur(e) des travaux publics de l’État - (ITPE concours externe sur titres)

publié le 23 novembre 2016 (modifié le 20 juin 2018)

  NATURE

Voie d’accès : concours externe sur titres

Catégorie statutaire : A
Session : 2018
Ouvert aux ressortissants UE : Oui
Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État sont chargés de fonctions de direction, d’encadrement, d’expertise, d’étude, d’administration, de recherche ou d’enseignement dans les domaines scientifique, technique, environnemental, économique ou social.

Les ingénieurs des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction d’unités ou de cellules.

Les ingénieurs divisionnaires des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction de services ou de bureaux.

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État exercent leurs fonctions à l’administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère de l’équipement ou dans les établissements publics de l’État qui en dépendent.

Ils peuvent aussi exercer leurs fonctions dans les services d’autres ministères ou dans d’autres établissements publics de l’État. Dans ce cas, des arrêtés conjoints du ministre chargé de l’équipement et du ministre intéressé déterminent les administrations et les établissements publics de l’État dans lesquels les ingénieurs des travaux publics de l’État sont placés en position d’activité et leur affectation est prononcée par arrêté du ministre chargé de l’équipement, après avis du ministre ou du directeur de l’établissement public intéressé.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

  • Être titulaire de l’un des diplômes ou d’un titre de formation français dont la liste figure ci-après, dans un domaine d’activité en lien avec les spécialités ouvertes au concours :
  • Doctorat ;
  • DESS ;
  • Agrégation ;
  • Master ;
  • Docteur-ingénieur ;
  • Ingénieur ;
  • DEA ;
  • Autre titre, qualification ou diplôme classé niveau I au Répertoire National des Certifications professionnelles (RNCP), ou les équivalences reconnues dans les conditions prévues par le décret n°2007-196 du 13/02/07 modifié ;
  • Attestation d’inscription dans un cycle de formation dont la condition normale d’accès est d’être titulaire d’un diplôme ou titre de niveau I ;

Ou

  • Être titulaire d’un diplôme non français équivalent au(x) diplôme(s) requis. Dans ce cas remplir l’annexe 1 du présent dossier. Ou
  • Être titulaire d’un diplôme de niveau II et avoir exercé une activité professionnelle d’une durée cumulée de 2 ans, relevant de la même catégorie socio-professionnelle que celle à laquelle vous postulez. Dans ce cas remplir l’annexe 2 du présent dossier. Ou
  • Avoir exercé une activité professionnelle d’une durée cumulée de 3 ans, relevant de la même catégorie socio-professionnelle que celle à laquelle vous postulez. Dans ce cas remplir l’annexe 2 du présent dossier.
  • Vous êtes dispensé des conditions de diplôme :
  • si vous êtes mère ou père d’au moins trois enfants que vous élevez ou avez effectivement élevé :
  • Vous devrez fournir les justificatifs nécessaires au plus tard à la date de clôture des inscriptions : une photocopie du livret de famille ou une attestation sur l’honneur.
  • si vous figurez sur la liste des sportifs ou sportives de haut niveau publiée l’année du concours par le ministère chargé de la jeunesse et des sports : Vous devrez fournir les justificatifs nécessaires au plus tard à la date de clôture des inscriptions : une attestation délivrée par le ministère chargé des sports spécifiant l’inscription sur la liste ministérielle établie au titre de l’année civile précédant la session du concours ou copie de l’inscription sur cette liste.
Calendrier
Ouverture des inscriptions 20 juin 2018
Clôture des inscriptions 3 septembre 2018
Écrits sans objet
Résultats admissibilité à partir du 22 octobre 2018
Dossier RAEP sans objet
Oraux à partir du 20 novembre 2018
Résultats d’admission à partir du 23 novembre 2018

INSCRIPTIONS

Tableau correspondance par spécialité et tableau spécialité ouvertes en 2018

Economie : aménagement et dév. territorialEconomie : aménagement et développement territorial
Electronique, instru. : génie élec. Electronique, instrumentation : génie électrique
Electronique, instru. : trait. Du signal des images Electronique, instrumentation : traitement du signal et des images
Environnement : paysage Environnement : paysage
Environnement : risques naturels Environnement : risques naturels
Environnement : déchets Environnement : déchets
Informatique : infrastructures – TIC Informatique : infrastructures – TIC
Informatique : systèmes d’information Informatique : systèmes d’information
ST : hydrologie Sciences de la terre : hydrologie
ST : géologie Sciences de la terre : géologie
Transports : modélisation des déplacements Transports : modélisation des déplacements

  LES SPÉCIALITÉS DANS LESQUELLES NOUS RECHERCHONS DES COMPÉTENCES EN 2018

Sciences de la terre 4 postes dont :

  • 2 en hydrologie
  • 2 en géologie
Environnement 4 postes dont :

  • 1 en paysage
  • 2 en risques naturels
  • 1 en déchets
Électronique, instrumentation 3 postes dont :

  • 2 en traitement du signal et des images
  • 1 en génie électrique
Informatique 4 postes dont :

  • 1 en infrastructures-technologies de l’information et de la communication (TIC)
  • 3 en systèmes d’information dont l’aide à la décision et la gestion
Économie 3 postes en aménagement et développement territorial
Transports 1 poste en modélisation des déplacements

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret n°2005-631 du 30 mai 2005 portant statut particulier du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État.
  • Arrêté du 21 février 2008 fixant les modalités d’organisation du concours prévu à l’article 5-2 du décret n°2005-631 du 30 mai 2005 modifié en vue de l’accès au corps d’ingénieurs des travaux publics de l’État ainsi que la liste des titres et diplômes requis pour ce concours.
  • Arrêté du 31 mai 2017 autorisant l’ouverture d’un concours prévu à l’article 5-2 du décret n° 2005-631 du 30 mai 2005 modifié et fixant la date des épreuves orales ainsi que le nombre de postes offerts pour le recrutement, au titre de l’année 2017, d’ingénieurs des travaux publics de l’État.
  • Arrêté du 31 mai 2018 autorisant l’ouverture d’un concours prévu à l’article 5-2 du décret n° 2005-631 du 30 mai 2005 modifié et fixant la date des épreuves orales ainsi que le nombre de postes offerts pour le recrutement, au titre de l’année 2018, d’ingénieurs des travaux publics de l’Etat.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

Rapports de jury

RÉSULTATS

Résultats d’admissibilité ou d’admission (non disponible actuellement)

  CARRIÈRE

Il vous est proposé une carrière scientifique et technique qui peut se dérouler au sein du CEREMA, établissement d’expertise technique et scientifique du ministère, et plus particulièrement dans ses laboratoires et centres spécialisés, ou dans les services techniques centraux ainsi que dans les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) relevant du ministère de l’égalité des territoires et du logement ou du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Le corps des ingénieurs des travaux publics de l’État comprend deux grades :

  1. Le grade d’ingénieur divisionnaire des travaux publics de l’État qui comporte huit échelons ;
  2. Le grade d’ingénieur des travaux publics de l’État qui comporte onze échelons.

Par ailleurs, il existe deux catégories d’emplois d’ingénieur en chef des travaux publics de l’État : ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe et ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe assurent notamment des fonctions de direction, d’encadrement ou d’expertise en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de l’équipement et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe exercent des fonctions de direction ou d’autres fonctions comportant des responsabilités supérieures en terme d’encadrement, ou d’expertise de haut niveau, en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de l’équipement et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.