Ingénieur(e) des travaux publics de l’État - (ITPE examen professionnel)

publié le 16 novembre 2016 (modifié le 25 septembre 2018)

  NATURE

Voie d’accès : examen professionnel

Catégorie statutaire : A
Session : 2018, au titre de l’année 2019
Ouvert aux ressortissants UE : Oui
Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État sont chargés de fonctions de direction, d’encadrement, d’expertise, d’étude, d’administration, de recherche ou d’enseignement dans les domaines scientifiques, technique, environnemental, économique ou social.

Les ingénieurs des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction d’unités ou de cellules.

Les ingénieurs divisionnaires des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction de services ou de bureaux.

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État exercent leurs fonctions à l’administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère de l’équipement ou dans les établissements publics de l’État qui en dépendent.

Ils peuvent aussi exercer leurs fonctions dans les services d’autres ministères ou dans d’autres établissements publics de l’État. Dans ce cas, des arrêtés conjoints du ministre chargé de l’équipement et du ministre intéressé déterminent les administrations et les établissements publics de l’État dans lesquels les ingénieurs des travaux publics de l’État sont placés en position d’activité et leur affectation est prononcée par arrêté du ministre chargé de l’équipement, après avis du ministre ou du directeur de l’établissement public intéressé.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Être membre du corps des techniciens supérieurs du développement durable (TSDD) et justifier obligatoirement au 1er janvier de l’année d’ouverture du concours d’au moins 8 années de services publics effectifs dans ce corps, dont au moins 6 années dans un service ou un établissement public de l’État.

Les services accomplis dans le corps des techniciens supérieurs de l’équipement, des contrôleurs des travaux publics de l’État et des contrôleurs des affaires maritimes (ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie) avant reclassement dans le corps des TSDD sont assimilés à des services accomplis dans le corps des TSDD régi par le décret n° 2012-1064 du 18 septembre 2012.

Calendrier
Ouverture des inscriptions 4 mai 2018
Clôture des inscriptions 7 juin 2018
Écrits 11 septembre 2018
Résultats admissibilité à partir du 22 octobre 2018
Dossier RAEP 6 novembre 2018
Oraux à partir du 26 novembre 2018
Résultats d’admission à partir du 4 décembre 2018

INSCRIPTIONS

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret n°2005-631 du 30 mai 2005 portant statut particulier du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État.
  • Arrêté du 3 mai 2011 fixant les modalités de l’examen professionnel et de la formation ouvrant l’accès au corps des ingénieurs des travaux publics de l’Etat.
  • Arrêté du 13 juillet 2017 modifiant l’arrêté du 3 mai 2011 fixant les modalités de l’examen professionnel et de la formation ouvrant l’accès au corps des ingénieurs des travaux publics de l’Etat.
  • Arrêté du 4 avril 2018 autorisant l’ouverture d’un examen professionnel et fixant la date des épreuves écrites pour le recrutement, au titre de l’année 2019, d’ingénieurs des travaux publics de l’Etat.
  • Arrêté du 28 mai 2018 (format pdf - 19.9 ko - 27/06/2018) fixant la composition du jury de l’examen professionnel d’ingénieurs des travaux publics de l’État, ouvert au titre de l’année 2019.
  • Arrêté du 20 septembre 2018 (format pdf - 77.9 ko - 25/09/2018) modifiant l’arrêté du 28 mai 2018 portant composition du jury de l’examen professionnel d’ingénieurs des travaux publics de l’État, ouvert au titre de l’année 2019.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

Annales des épreuves, rapports de jury

RÉSULTATS

Résultats d’admissibilité ou d’admission (non disponible actuellement)

  CARRIÈRE

Les candidat(e)s admis(es) à l’examen professionnel doivent accomplir une formation.
D’une durée de 4 à 6 mois, la formation doit permettre aux stagiaires de conforter et de compléter leur expérience professionnelle par des apports théoriques et appliqués dans les domaines techniques, juridiques, administratifs et managériaux constituant la culture de base de l’ingénieur des travaux publics de l’État. Elle peut comporter un enseignement commun à l’ensemble des stagiaires et des enseignements à option.

Les enseignements sont organisés et dispensés par l’École nationale des travaux publics de l’État. Le directeur de l’école certifie la validation des éléments académiques de la formation suivie.

Le corps des ingénieurs des travaux publics de l’État comprend deux grades :

 

1° Le grade d’ingénieur divisionnaire des travaux publics de l’État qui comporte huit échelons ; 

 

2° Le grade d’ingénieur des travaux publics de l’État qui comporte onze échelons.

Par ailleurs, il existe deux catégories d’emplois d’ingénieur en chef des travaux publics de l’État : ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe et ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe assurent notamment des fonctions de direction, d’encadrement ou d’expertise en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de l’équipement et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe exercent des fonctions de direction ou d’autres fonctions comportant des responsabilités supérieures en terme d’encadrement, ou d’expertise de haut niveau, en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de l’équipement et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.


Télécharger :