Élève-ingénieur(e) des travaux publics de l’État - (EITPE concours interne)

publié le 13 décembre 2018 (modifié le 27 septembre 2021)

  NATURE

Voie d’accès : concours interne

Catégorie statutaire : A
Session : 2022
Ouvert aux ressortissants UE : Oui
Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État sont chargés de fonctions de direction, d’encadrement, d’expertise, d’étude, d’administration, de recherche ou d’enseignement dans les domaines scientifiques, technique, environnemental, économique ou social.

Les ingénieurs des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction d’unités ou de cellules.

Les ingénieurs divisionnaires des travaux publics de l’État peuvent être chargés de la direction de services ou de bureaux.

Les membres du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État exercent leurs fonctions à l’administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère de la Transition Ecologique ou dans les établissements publics de l’État qui en dépendent.

Ils peuvent aussi exercer leurs fonctions dans les services d’autres ministères ou dans d’autres établissements publics de l’État. Dans ce cas, des arrêtés conjoints du ministre chargé de la Transition Ecologique et du ministre intéressé déterminent les administrations et les établissements publics de l’État dans lesquels les ingénieurs des travaux publics de l’État sont placés en position d’activité et leur affectation est prononcée par arrêté du ministre chargé de la Transition Ecologique, après avis du ministre ou du directeur de l’établissement public intéressé.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Si vous êtes dans la fonction publique française, pour vous présenter au concours interne d’élèves ingénieur-e-s des travaux publics de l’État, vous devez remplir trois conditions :

– être fonctionnaire, militaire ou agent non titulaire de droit public des trois fonctions publiques,

– être en activité, détachement ou congé parental,

– justifier au 1er janvier 2021 de 3 ans de services publics.

Si vous êtes un ressortissant communautaire n’appartenant pas à la fonction publique française, vous devez au 1er janvier 2021 :

– Justifier d’une durée de services accomplis d’au moins trois ans dans une administration, un organisme ou un établissement d’un État membre de la communauté européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires civils mentionnés à l’article 2 de la loi n°83-634 du 13 juillet 1983 exercent leurs fonctions

Calendrier-2022-ITPE-10
Ouverture des télé-inscriptions (à 12 heures, heure de Paris) 6 décembre 2021
Clôture des télé-inscriptions(à 12 heures, heure de Paris) 21 janvier 2022
Écrits 9 mars 2022
Résultats admissibilité à compter du 15 avril 2022
Dossier RAEP Sans objet
Oraux 16 au 20 mai 2022
Résultats d’admission à compter du 23 mai 2022

INSCRIPTIONS

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret n°2005-631 du 30 mai 2005 portant statut particulier du corps des ingénieurs des travaux publics de l’État.
  • Arrêté du 25 novembre 2005 relatif aux modalités d’organisation, à la nature et aux programmes des épreuves du concours interne pour le recrutement des élèves ingénieur(e)s des travaux publics de l’État (service de l’équipement) (femmes et hommes).
  • Arrêté du 27 novembre 2020 autorisant au titre de l’année 2021 l’ouverture d’un concours interne pour le recrutement d’élèves-ingénieurs des travaux publics de l’Etat.
  • Arrêté du 15 février 2021 (format pdf - 120.2 ko - 18/02/2021) fixant la composition du jury du concours interne
    pour le recrutement d’élèves ingénieurs des travaux publics de l’État au titre de l’année 2021.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS
2021

2020

2019

  • Rapport du Jury (format pdf - 896 ko - 06/03/2020)
  • Sujet(s) :
    • (non disponible actuellement)

2018

2017

RÉSULTATS

Résultats d’admissibilité ou d’admission

  CARRIÈRE

La durée de la scolarité à l’École nationale des travaux publics de l’État est fixée à trois ans.

Toutefois, pour les lauréats du concours interne, cette scolarité est précédée d’un stage probatoire pendant lequel ils suivent un enseignement d’une durée de quinze mois. Le contenu et les modalités de ce stage probatoire sont fixés par arrêté du ministre chargé de la Transition Ecologique.

Pendant la durée du stage probatoire, les lauréats du concours interne qui ont la qualité de fonctionnaire sont placés, le cas échéant, en position de détachement et perçoivent un traitement équivalent à celui de leur grade.

A l’issue du stage probatoire, les lauréats du concours interne qui ont obtenu des résultats satisfaisants sont nommés, sur proposition du directeur de l’École nationale des Travaux publics de l’État.

Ceux des lauréats du concours interne qui sont titulaires d’un diplôme sanctionnant trois années au moins d’études après le baccalauréat dans un domaine scientifique ou technique, ou dont la qualification a été reconnue comme équivalente dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la Transition Ecologique et du ministre chargé de la fonction publique, peuvent, sur proposition du directeur de l’École nationale des travaux publics de l’État, être dispensés, soit du stage probatoire, soit de ce stage probatoire et de la première année de scolarité à l’École nationale des travaux publics de l’État.

Le corps des ingénieurs des travaux publics de l’État comprend trois grades :

  1. Le grade d’ingénieur des travaux publics de l’État de classe normale qui comporte dix échelons ;
  2. Le grade d’ingénieur divisionnaire des travaux publics de l’État qui comporte huit échelons ;
  3. Le grade d’ingénieur des travaux publics de l’État hors classe qui comporte cinq échelons.

Par ailleurs, il existe deux catégories d’emplois d’ingénieur en chef des travaux publics de l’État : ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe et ingénieur en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 2e groupe assurent notamment des fonctions de direction, d’encadrement ou d’expertise en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de la Transition Ecologique et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.

Les ingénieurs en chef des travaux publics de l’État du 1er groupe exercent des fonctions de direction ou d’autres fonctions comportant des responsabilités supérieures en terme d’encadrement, ou d’expertise de haut niveau, en administration centrale, dans les services à compétence nationale, dans les services déconcentrés du ministère chargé de la Transition Ecologique et des transports et dans les établissements publics placés sous sa tutelle, ainsi que dans les ministères et dans les établissements publics.