Technicien(e) supérieur(e) principal(e) du développement durable – (TSPDD ★IDF concours externe)

publié le 9 novembre 2016 (modifié le 24 octobre 2017)

Concours externe donnant accès à des métiers liés à la mise en œuvre des politiques de l’État dans tous les domaines d’activités de nos ministères en Île-de-France.

  NATURE

Voie d’accès : concours externe

Catégorie statutaire : B
Session : 2018
Ouvert aux ressortissants UE : Oui
Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

Les membres du corps des techniciens supérieurs du développement durable participent, sous l’autorité de fonctionnaires de niveau hiérarchique supérieur ou d’officiers, à la mise en œuvre des politiques de l’État dans les domaines de l’environnement, des transports, du logement, de la construction, de l’habitat, de l’urbanisme, de la prévention des risques, de la mer, de l’énergie ou dans d’autres domaines relevant des attributions du ministre chargé du développement durable.

Ils exercent des fonctions de contrôle, de direction d’activités, d’étude, d’expertise, d’expérimentation, de gestion, de préparation ou de recherche à caractère scientifique, technique ou économique, au sein des spécialités suivantes :

  1. Exploitation et entretien des infrastructures ;
  2. Navigation, sécurité maritime et gestion de la ressource halieutique et des espaces marin et littoral ;
  3. Techniques générales. Ils peuvent participer à des actions d’enseignement ou de formation professionnelle. Ils peuvent, en outre, être chargés de l’animation ou de la coordination d’une équipe.

Les techniciens supérieurs principaux et en chef du développement durable ont vocation à occuper les emplois qui, relevant des domaines et des spécialités mentionnés précédemment, correspondent à un niveau d’expertise acquis par l’expérience professionnelle, par la formation initiale ou par la formation professionnelle. Ils peuvent également participer ou être chargés de la conception et de la réalisation d’études, de contrôles et de travaux à caractère technique ou scientifique.

Ils peuvent être amenés à diriger et à coordonner les travaux des techniciens supérieurs et à encadrer une ou plusieurs équipes.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Conditions générales d’accès à un emploi public

  • Nationalité :
    • Vous devez posséder la nationalité française ou celle d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen, ou de l’Andorre, la Suisse ou Monaco.
  • Situation au regard du service national :
    • Pour être nommé(e) fonctionnaire, il faut se trouver en situation régulière au regard du Code du service national pour les ressortissants français, et au regard des obligations de service national de l’État dont ils sont originaires pour les ressortissants communautaires.
  • Pour être autorisés à s’inscrire au concours, les ressortissants français âgés de moins de 25 ans à la date de clôture des inscriptions doivent justifier de leur situation au regard de l’obligation de participation à la journée défense et citoyenneté.
  • À partir de leur 25ème anniversaire aucun justificatif n’est exigible des ressortissants français.
  • Autres conditions exigées pour accéder à un emploi public :
    • La justification de ces conditions sera demandée ultérieurement.
    • Jouir de ses droits civiques en France pour les ressortissants français, et dans l’État dont ils sont originaires pour les ressortissants communautaires ;
    • Avoir un casier judiciaire sans mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions pour les ressortissants français et les ressortissants communautaires (bulletin n° 2 pour les ressortissants français) ;
    • Présenter les aptitudes physiques exigées pour l’exercice de la fonction pour les ressortissants français et les ressortissants communautaires.

Conditions particulières

  • La condition de diplôme et/ou expérience professionnelle (décret n° 2007-196 du 13 février 2007) pour concourir, vous devez, à la date de nomination :

Liste des diplômes exigés :

  • diplôme de BTS ou DUT délivré par le ministère de l’éducation nationale française ;
  • diplôme de niveau III délivré par le ministère de l’éducation nationale française ;
  • diplôme, titre de formation ou attestation établie par une autorité compétente prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de mêmes niveau et durée que ceux sanctionnés par les diplômes ou titres requis ;
  • diplôme ou titre homologué au niveau III et au-dessus en application du décret du 9 janvier 1992 ou diplôme ou titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles, classé au moins au même niveau que le diplôme ou titre requis ;
  • attestation d’inscription dans un cycle de formation dont la condition normale d’accès est d’être titulaire d’un diplôme ou d’un titre de formation au moins de même niveau que celui des diplômes ou titres requis ;
  • OU : Être titulaire d’un diplôme ou d’un titre de formation de même niveau délivré par un État autre que la France, pour lequel vous demandez l’équivalence (remplir et joindre à votre dossier l’imprimé figurant en annexe n° 1 du dossier d’inscription et les justificatifs exigés).
  • OU : Avoir une expérience professionnelle salariée ou non, exercée de façon continue ou non, (en France ou non).
  • D’au moins 3 ans à temps plein (durée totale cumulée) relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle la réussite au concours permet l’accès (selon la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles des emplois salariés d’entreprise - PCS ESE – 2003) ;
  • D’au moins 2 ans à temps plein (durée totale cumulée) relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle la réussite au concours permet l’accès accompagné d’un titre ou diplôme de niveau immédiatement inférieur à celui requis.
  • Vous êtes dispensé (e) des conditions de diplôme :
    • si vous êtes mère ou père d’au moins trois enfants que vous élevez ou avez effectivement élevé : vous devrez fournir les justificatifs nécessaires en cas d’admissibilité : une photocopie du livret de famille ou une attestation sur l’honneur.
    • si vous figurez sur la liste des sportifs ou sportives de haut niveau publiée l’année du concours par le ministère chargé de la jeunesse et des sports : vous devrez fournir les justificatifs nécessaires en cas d’admissibilité : une attestation délivrée par le ministère chargé des sports spécifiant l’inscription sur la liste ministérielle établie au titre de l’année civile précédant la session du concours ou copie de l’inscription sur cette liste.
Calendrier
Ouverture des inscriptions 16 octobre 2017
Clôture des inscriptions 20 novembre 2017
Écrits 11 janvier 2018
Résultats admissibilité NC
Dossier RAEP sans objet
Oraux à partir du 12 mars 2018
Résultats d’admission NC

INSCRIPTIONS

S’inscrire en ligne
Présentation générale et notice explicative (format pdf - 215.5 ko - 09/11/2016)
Consulter / Modifier son inscription
Les postes offerts du concours sont localisés exclusivement en Ile-de-France.

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret n°2012-1064 du 18 septembre 2012 portant statut particulier du corps des techniciens supérieurs du développement durable.
  • Arrêté du 13 décembre 2012 relatif aux modalités d’organisation, à la nature et au programme des épreuves du concours externe pour l’accès au grade de technicien supérieur principal du développement durable ainsi qu’à la composition et au fonctionnement du jury.
  • Arrêté du 6 octobre 2017 autorisant au titre de l’année 2018 l’ouverture d’un concours externe pour le recrutement de techniciens supérieurs principaux du développement durable.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

Annales et rapports de jury

RÉSULTATS

Résultats d’admissibilité ou d’admission (non disponible actuellement)

  CARRIÈRE

Le corps des techniciens supérieurs du développement durable comprend les grades suivants :

1° Technicien supérieur du développement durable ;

2° Technicien supérieur principal du développement durable ;

3° Technicien supérieur en chef du développement durable.

Perspectives de progression

Il est possible de progresser dans le corps des Techniciens Supérieurs du développement durable, ou de viser l’accès au corps d’Ingénieur des Travaux Publics de l’état.

Technicien(ne) supérieur(e) principal(e) (2ème niveau de grade)

Les techniciens supérieurs du développement durable recrutés au premier niveau de grade peuvent devenir Technicien(ne) supérieur(e) principal(e) :

  • Par la voie de l’examen professionnel : Pour les technicien(ne)s du développement durable justifiant au moins d’un an dans le 4ème échelon de leur grade et d’au moins trois années de services effectifs dans un corps, un cadre d’emploi ou un emploi de catégorie B de même niveau.
  • Par la voie de l’avancement au choix : Après inscription sur un tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire, pour les technicien(ne)s supérieur(e)s du développement durable ayant au moins atteint le 7ème échelon du premier grade justifiant d’au moins cinq années de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.

A ces critères statutaires s’ajoutent des critères de gestion liés à la capacité à exercer des fonctions à un plus haut niveau d’autonomie et de responsabilité, à la qualité du parcours professionnel, aux compétences et à la capacité d’adaptation à l’évolution de l’environnement professionnel. Ces critères sont appréciés, notamment à travers la manière de servir.

Technicien(ne) supérieur(e) en chef (3ème niveau de grade)

Les techniciens supérieurs principaux du développement durable peuvent devenir Technicien(ne) supérieur(e) en chef :

  • Par la voie d’un examen professionnel Pour les techniciens supérieurs principaux du développement durable ayant au moins atteint le 6ème échelon du deuxième grade et justifiant d’au moins trois années de services effectifs dans le corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.
  • Par la voie de l’avancement au choix Après inscription sur un tableau d’avancement établi après un avis de la commission administrative paritaire, pour les techniciens supérieurs principaux de développement durable ayant au moins atteint le 7ème échelon du deuxième grade et justifiant d’au moins cinq années de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.

A ces critères statutaires s’ajoutent des critères de gestion liés à la capacité à exercer des fonctions à un plus haut niveau d’autonomie et de responsabilité, à la qualité du parcours professionnel, aux compétences et à la capacité d’adaptation à l’évolution de l’environnement professionnel. Ces critères sont appréciés, notamment à travers la manière de servir. Un temps de service minimum est également requis pour le passage au grade supérieur (10 ans dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau, dont 5 dans le grade de technicien supérieur principal)

  MÉTIERS DU MINISTÈRE

 :

En savoir plus sur les métiers et les carrières (redirection sur le site internet de l’École Nationale des Techniciens de l’Équipement)


Télécharger :