Technicien(e) de l’environnement - (TE concours externe)

publié le 28 décembre 2016 (modifié le 16 mai 2017)

NATURE

Voie d’accès : concours externe

Catégorie statutaire : B
Session : 2017
Ouvert aux ressortissants UE :
Ouvert hors UE : Non

FONCTIONS

Les techniciens de l’environnement sont affectés dans les services déconcentrés relevant du ministre chargé de l’environnement et dans les établissements publics à caractère administratif qui en dépendent.

Les techniciens de l’environnement interviennent dans l’une des trois spécialités suivantes :

1. Espaces protégés ;

2. Milieux et faune sauvage ;

3. Milieux aquatiques.

Ils participent, sous l’autorité du directeur d’établissement ou du chef de service, aux missions techniques et de police de l’environnement dévolues aux établissements et aux services dans lesquels ils sont affectés, dans le domaine de la protection de la faune et de la flore, de la chasse, de la pêche en eau douce et de la protection des espaces naturels. Ils exercent notamment les missions qui leur sont prescrites par la loi en matière de police de l’eau, de la pêche, de la nature et de la chasse.

A cet effet, ils recherchent et constatent les infractions aux réglementations pour lesquelles ils sont commissionnés et assermentés.

Ils mènent et coordonnent des actions de surveillance, de gestion, d’aménagement et de mise en valeur du patrimoine naturel. Ils sont chargés d’assurer la collecte des données et la réalisation d’études sur l’état des espèces et des milieux naturels. Ils organisent et participent à des actions d’accueil, de pédagogie et d’information auprès du public. Ils peuvent être appelés à participer à des plans ou des opérations de secours.

Ils assurent l’encadrement des agents placés sous leur autorité.

RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Concours externe :

Condition de diplôme et / ou expérience professionnelle (décret n° 2007-196 du 13 février 2007)

Pour concourir, vous devez à la date de la première épreuve du concours :

  • Être titulaire de l’un des diplômes ou d’un titre de formation français dont la liste figure ci-après,
  • baccalauréat, titre ou diplôme classé au moins au niveau IV ou d’une qualification reconnue équivalente à l’un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de l’environnement et du ministre chargé de la fonction publique ;
  • diplôme, titre de formation ou attestation établie par une autorité compétente prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de mêmes niveau et durée que ceux sanctionnés par les diplômes ou titres requis ;
  • diplôme ou titre homologué, en application du décret du 9 janvier 1992 ou d’un diplôme ou titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles, classé au moins au même niveau que le diplôme ou titre requis ;
  • attestation d’inscription dans un cycle de formation dont la condition normale d’accès est d’être titulaire d’un diplôme ou d’un titre de formation au moins de même niveau que celui des diplômes ou titres requis. OU
  • Être titulaire d’un diplôme ou d’un titre de formation de même niveau délivré par un État autre que la France, pour lequel vous demandez l’équivalence
  • Avoir une expérience professionnelle salariée ou non, exercée de façon continue ou non, (en France ou non) (selon la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles des emplois salariés d’entreprise - PCS ESE – 2003) :

Autres conditions :

Pour concourir, vous devez :

  • être titulaire du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B)
  • être en possession d’un diplôme de natation reconnu par le ministre chargé de la jeunesse et des sports attestant que le candidat est apte à parcourir au moins cinquante mètres à la nage.
  • Vous êtes dispensé(e) des conditions de diplôme :
  • si vous êtes mère ou père d’au moins trois enfants que vous élevez ou avez effectivement élevé ;
  • si vous figurez sur la liste des sportifs ou sportives de haut niveau publiée l’année du concours par le ministère chargé de la jeunesse et des sports.
Calendrier
Ouverture des inscriptions Non programmé
Clôture des inscriptions
Écrits
Résultats admissibilité
Oraux
Résultats d’admission

INSCRIPTIONS (non programmé)

TEXTES DE RÉFÉRENCES

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

Annales des épreuves, rapports de jury

RÉSULTATS

Résultats d’admissibilité ou d’admission (non disponible actuellement)

CARRIÈRE

Préalablement à leur nomination, les candidats déclarés admis doivent satisfaire à un examen psychotechnique.

Cet examen psychotechnique est destiné à déceler les inaptitudes éventuelles à exercer des missions de police et à porter une arme. Il est réalisé par l’un des organismes habilités à cet effet par arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

Les agents qui avaient précédemment la qualité d’agent technique de l’environnement sont dispensés des épreuves de l’examen psychotechnique.

Les techniciens recrutés, et qui ont satisfait aux épreuves de cet examen psychotechnique, sont nommés techniciens stagiaires par arrêté du ministre chargé de l’environnement. Ils accomplissent un stage d’une année effectué pour partie en centre de formation. Le contenu et les modalités du stage sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’environnement.

Le corps des techniciens de l’environnement comporte les grades et échelons suivants :

1. Le grade de technicien, qui comprend treize échelons ;

2. Le grade de technicien supérieur, qui comprend huit échelons ;

3. Le grade de chef technicien, qui comprend huit échelons.

La promotion au grade de technicien supérieur de l’environnement

  • par la voie d’un concours professionnel, pour 75 % des emplois à pourvoir, si vous comptez en qualité de technicien de l’environnement au moins 5 ans de services effectifs et au moins 6 mois d’ancienneté dans le 5ème échelon du grade de technicien de l’environnement, au 1er janvier de l’année du concours.
  • par tableau d’avancement, pour 25 % des emplois à pourvoir, établi après avis de la commission administrative paritaire, pour les techniciens ayant atteint au moins le 8ème échelon de leur grade au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est établi le tableau.

La promotion au grade de chef technicien de l’environnement

  • Peuvent être promus au grade de chef technicien au choix, après inscription sur un tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire, les techniciens supérieurs détenant au moins huit ans de services effectifs dans le corps des techniciens et comptant au moins une année d’ancienneté dans le 2e échelon de leur grade au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est établi le tableau.