Architecte et Urbaniste de l’État (AUE examen professionnel)

publié le 6 janvier 2017 (modifié le 15 novembre 2017)

Examen professionnel donnant accès aux métiers liés au développement équilibré et harmonieux des villes et des territoires du Ministère de la Transition écologique et solidaire et du Ministère de la Culture et de la Communication.

  NATURE

Voie d’accès : examen professionnel

Catégorie statutaire : A+
Session : 2018
Ouvert aux ressortissants UE : Oui
Ouvert hors UE : Non

  FONCTIONS

En poste dans les services des principaux ministères qui travaillent au développement équilibré et harmonieux des villes et des territoires (MTES, MCC), les architectes et urbanistes de l’État, hommes et femmes, interviennent dans tous les domaines d’activité concourant à ces politiques publiques.

Ils (elles) concourent à la conception et la mise en œuvre des politiques publiques relatives à l’urbanisme, la construction, l’architecture et le patrimoine, l’habitat et le logement, l’aménagement du territoire et l’environnement.

Ils (elles) contribuent au développement de l’activité architecturale, urbaine et environnementale.

Ils (elles) ont vocation à occuper des fonctions de direction, d’encadrement, de conseil, de coordination, de contrôle, d’étude et d’expertise.

Ils (elles) peuvent être chargé(e)s de mission d’enseignement, de recherche et de maîtrise d’œuvre.

Ils (elles) mènent un travail quotidien de conseil et d’information auprès des autres services de l’État, des décideurs locaux, des milieux associatifs et professionnels.

A l’issue de leur recrutement, l’option choisie au concours détermine le rattachement et l’affectation du premier poste, à savoir :

– ministère de la Transition écologique et solidaire(MTES) pour l’option « urbanisme-aménagement  »

– ministère de la culture et de la communication (MCC) pour l’option « patrimoine architectural, urbain et paysager »

Ils (elles) peuvent au cours de leur carrière demander leur changement de spécialité.

Pour exercer leurs fonctions dans les services départementaux de l’architecture et du patrimoine, les architectes et urbanistes de l’État doivent détenir un diplôme, titre ou certificat qui ouvre l’accès au titre d’architecte en France. Ils portent alors le titre d’architecte des Bâtiments de France qui leur est conféré par une décision du ministre de la culture. Ce titre ne constitue pas un grade.

  RECRUTEMENT

CONDITIONS D’ACCÈS

Ouvert aux fonctionnaires de l’État justifiant au 1er janvier de l’année de l’examen de 8 ans de services effectifs en tant que titulaires.

Calendrier
Ouverture des inscriptions 14 novembre 2017
Clôture des inscriptions 16 janvier 2018
Écrits Les 6 – 7 et 8 mars 2018
Résultats admissibilité à partir du 07 mai 2018
Dossier RAEP sans objet
Oraux du 11 juin 2018 au 15 juin 2018
Résultats d’admission à partir du 20 juin 2018

INSCRIPTIONS

Présentation générale et notice explicative (format pdf - 198.8 ko - 14/11/2016)

S’inscrire en ligne :

Consulter / Modifier votre Dossier D’inscription

TEXTES DE RÉFÉRENCES

  • Décret n°2014-1623 du 24 décembre 2014 modifiant le décret n°2004-474 du 2 juin 2004 portant statut du corps des architectes et urbanistes de l’État.
  • Arrêté du 7 juin 2004 fixant la nature des épreuves et les modalités d’organisation des concours externe et interne pour le recrutement d’architectes et urbanistes de l’État.
  • Arrêté du 15 décembre 2004 fixant la nature des épreuves et les modalités d’organisation de l’examen professionnel pour le recrutement d’architectes et urbanistes de l’État.
  • Arrêté du 8 novembre 2017 autorisant l’ouverture au titre de l’année 2018 et fixant les dates des épreuves écrites des concours externe, interne et examen professionnel pour le recrutement d’architectes et urbanistes de l’Etat.

SE PRÉPARER AUX CONCOURS

Annales et rapports de jury.

RÉSULTATS

Résultats d’admission

Par ordre de alphabétique

  CARRIÈRE

Le corps des architectes et urbanistes de l’État comprend trois grades :

– Le grade d’architecte et urbaniste de l’État qui comprend dix échelons ;

– Le grade d’architecte et urbaniste de l’État en chef qui comprend sept échelons et un échelon spécial ;

– Le grade d’architecte et urbaniste général de l’État qui comprend cinq échelons et un échelon spécial.

Fonctionnaire de l’État, vous bénéficierez d’un plan de carrière évolutif au sein de ses services.

Vos compétences peuvent vous faire accéder à terme à un poste de direction : directeur départemental des territoires ou directeur régional de l’environnement, directeur régional des affaires culturelles, chef de service départemental de l’architecture et du patrimoine. L’évolution de votre rémunération sera sensible.

Vous pouvez aussi accéder, à terme, à un corps d’inspection.


Télécharger :